Afficher l'accueil Afficher les videos Afficher la page des livres Afficher la page du materiel Afficher la page de contact
Afficher la page évènements Afficher la page des softwares Afficher la page livres Afficher la page des liens Afficher la page des partenaires



Ascensions droites des constellations et des étoiles égyptiennes :

Rédigé et illustré par A.N.K. Article under copyright.


En astronomie, l’ascension droite dont l’abréviation est AD ou RA en anglais pour Right Ascension est un terme associé au système de coordonnées équatoriales avec la déclinaison. Elle est l’équivalent sur la sphère céleste de la longitude terrestre.

Tout comme la longitude d’un lieu mesure l’angle (la distance est ou ouest mesuré sur l’équateur terrestre) entre le méridien de ce lieu et un méridien de référence appelé aussi méridien principal, l’ascension droite d’un astre mesure l’angle (la distance mesurée sur l’équateur céleste) entre le cercle horaire de cet astre et un cercle horaire de référence. Ce dernier angle est toutefois calculé, à la différence de la longitude sur la Terre, toujours dans le sens direct, c’est-à-dire en sens croissant vers l’est.
L’heure d’ascension droite est une unité de mesure d’angle plan et vaut 360 degrés/24 = 15 degrés.
La minute d’ascension droite est sa subdivision et vaut, en toute logique, 1/60 heure d’ascension droite, soit 1/4 degré ou encore 15 minutes d’arc.
De même la seconde d’ascension droite vaut 1/60 minute d’ascension droite = 1/3600 heure d’ascension droite = 1/240 degré = 1/4 minute d’arc = 15 secondes d’arc.

Voici ci-dessous une carte produite par le logiciel d’astronomie de l’UAU qui vous montre comment il faut visualiser une ascension droite d’une constellation et/ou d’une étoile. Nous avons d’abord besoin de situer la position de l’axe équinoxial depuis les années 2000 puisque l’Astronomie moderne se base sur l’Epoch J-2000 (époque en langage astronomique anglais s’écrit epoch). Cet axe remonte le cadran du cercle horaire de référence dans le sens contraire des aiguilles, voici sa position à l’équinoxe du Printemps de l’année 2020 :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


Cet axe est positionné selon l’axe Nord/Sud et se trouve actuellement à 25 degrés de l’axe Nord/Sud. Sur la carte ci-dessus, vous pouvez si vous prolongez l’axe équinoxial colorisé en rouge atteindre les cadrans horaires des degrés et des heures/minutes, cet axe en rouge indique bien 25 degrés par rapport à l’axe Nord/Sud.

Il ne faut pas confondre l’axe équinoxial avec l’axe polaire oblique de l’orbite de la Terre qui lui est positionné entre 23 et 24° degrés, mais selon une courte période de moins de 20 années, cet axe polaire varie en secondes sans pour autant que sa position en degrés soit modifiée. En janvier 2019 son angle était précisément de 23 degrés 26 par rapport au Pôle Nord. Ce qui le fait varier en secondes est le phénomène de la Nutation. En raison de l’attraction conjuguée du Soleil et de la Lune, la nutation se traduit par une oscillation de l’axe de rotation de la Terre pouvant aller jusqu’à plus ou moins 17,2 (secondes d’arc) en longitude et à plus ou moins 9,2 secondes en obliquité avec une période de 18,6 ans, qui est égale à celle de la précession du nœud ascendant de l’orbite lunaire.

C’est donc la position de l’axe équinoxial qui détermine les ascensions droites des constellations. Nous allons nous servir des coordonnées astrométriques officielles des ascensions droites des constellations selon la projection stéréographique conique du Zodiaque de Dendéra. Pour déduire la position d’une constellation et/ou d’une étoile, la plateforme Simbad ainsi que toutes les plateformes sérieuses d’astronomie, se servent de la position actuelle de l’axe équinoxial mobile. Nous allons nous baser sur la date de l’éclipse solaire totale qui aura lieu le 2 août 2027 et qui sera observable à Dendéra.

Voici ci-dessous quelques ascensions droites, nous allons commencer avec la constellation Aquila (l’Aigle) dont l’ascension droite (représentée par la portion en couleur magenta) est située entre 278,75° et 308,00° et son étoile lamAql dont l’ascension droite (représentée par le trait jaune) est : 19 h 6 min 14 s, 95 s :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


Voici ci-dessous la constellation Cassiopeia dont l’ascension droite (représentée par la portion en couleur magenta) est située entre 343,0° et 51,25° et son étoile betCrt dont l’ascension droite (représentée par le trait jaune) est : 1 h 54 min 23 s, 72 s :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


Voici ci-dessous la constellation Lupus (qui n’est pas un loup, mais un chien du genre molosse comme le cane corso, mais peu importe ce sont tous les deux des canidés) dont l’ascension droite (représentée par la portion en couleur magenta) est située entre 212,5° et 240° et son étoile phiLup dont l’ascension droite (représentée par le trait jaune) est : 15 h 21 min 48 s :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


Voici ci-dessous la constellation Equuleus (Petit Cheval) dont l’ascension droite (représentée par la portion en couleur magenta) est située entre 312,5° et 320,0° et son étoile phiLup dont l’ascension droite (représentée par le trait jaune) est : 21 h 10 min 20 s :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


Voici ci-dessous la constellation Corona Australis (Couronne australe) dont l’ascension droite (représentée par la portion en couleur magenta) est située entre 287,5° et 267,5° et son étoile tetCrA dont l’ascension droite (représentée par le trait jaune) est : 18 h 33 min 30 s .18 626 s :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


Voici ci-dessous la constellation Ophiuchus (Serpentaire) dont l’ascension droite (représentée par la portion en couleur magenta) est située entre 238,75° et 279,93° et son étoile Rasalhague dont l’ascension droite (représentée par le trait jaune) est : 17 h 34 min 56 s, 00 s :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


Voici ci-dessous la constellation Lyra (Lyre) dont l’ascension droite (représentée par la portion en couleur magenta) est située entre 272,625° et 291° et son étoile Vega dont l’ascension droite (représentée par le trait jaune) est : 18 h 36 min 56 s :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


En plus de l’ascension droite de la constellation Orion que nous avons déjà vérifiée, nous pouvons rajouter ces autres constellations que nous venons de repérer pour confirmer à nouveau que le zodiaque de Dendérah ne peut être positionné et étudié que dans un seul sens de présentation, le sens qu’utilise la plateforme de l’UAU. Les constellations égyptiennes correspondent bien à la position des actuelles ascensions droites.

Aussi surprenant que cela puisse paraître le Musée du Louvre décrit le disque stellaire égyptien dans le mauvais sens sur son panneau explicatif. En effet, voici ce panneau explicatif ci-dessous où vous pouvez constater par exemple que la constellation Lupus ou la constellation Cassiopeia ne sont pas situées là où l’astronomie moderne les situe (vous pouvez faire un clic droit pour afficher ce panneau en grande taille) :

Clic droit et afficher pour agrandir l'image


En conclusion, on peut donc se servir de ce disque égyptien pour y retrouver les ascensions droites des constellations, même si pour certaines constellations, certaines étoiles ont subit un léger déplacement due à leur mouvement propre entre l’époque où fût sculpté ce disque stellaire égyptien et notre époque contemporaire.